Association des Amis du Musée de la Résistance de Châteaubriant

Association des Amis du Musée de la Résistance de Châteaubriant
 Accueil  > Histoire  > Lettre de Léon Jost

Lettre de Léon Jost

Publié le Mercredi 29 août 2007, actualisé le 13 avril 2013.

Le plus ancien des otages fusillés à Nantes.

"Ma chère femme aimée,

Le grand moment est venu, nous venons d’être informés que nous serons fusillés aujourd’hui. L’honneur qui m’avait été refusé une première fois va m’être accordé. Je vais mourir pour la France !

Tu sais quels sont mes sentiments au moment de te quitter, je ne puis que te répéter mes sentiments d’amour et de reconnaissance. Tu as été une épouse et une mère admirables. Maintenant, tu vas être un chef de famille.

Les enfants se grouperont autour de toi et vous serez forts tous trois.

Si j’ai un regret de quitter la vie, c’est de vous laisser alors que nous étions si heureux. [.../...]

La peine que j’ai de te causer cet immense chagrin s’adoucit de la certitude que j’ai d’avoir fait mon possible pour te rendre heureuse. Notre bel amour va avoir une fin. Adieu mon aimée, je vais réaliser mon vœux, je vais mourir en soldat.

Votre mari, fils, frère, père, qui vous aime de toute son âme qui va quitter et voler vers vous.

Vive la France !!!"

  • ODETTE NILÈS, Présidente de l’Amicale Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt, Ancienne internée du camp de Châteaubriant, va recevoir les insignes (...)
    19 mars 2017
  • Nous on l’appelle « Krivo » ! C’est Guy Krivopissko, professeur d’histoire détaché au musée de la Résistance nationale (MRn) à Champigny qui en est le (...)
    10 février 2017
  • Le catalogue... en ligne ! L’exposition « Des camps dans la Vienne 1939-1945 : contrôler, exclure, persécuter », conçue par les Archives (...)
    2 février 2017

Toutes les actualités

S'identifier | S’inscrire